Nouvelles Message de la mairesse de Pointe-Calumet au premier ministre ainsi qu'aux huit ministres du comité d

Détails de la nouvelle

Message de la mairesse de Pointe-Calumet au premier ministre ainsi qu'aux huit ministres du comité de cartographie des zones inondables de 2019

Publiée le 5 juin 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

Message de la mairesse de Pointe-Calumet au premier ministre, M. Legault, ainsi qu’aux huit ministres du comité de cartographie des zones inondables de 2019

Pointe-Calumet, le 5 juin 2019 - Dans un avenir très rapproché, des milliers de citoyens de nos villes et municipalités (je parle ici de la MRC de Deux-Montagnes) seront les premiers à être affectés par la décision du gouvernement provincial, en lien avec la nouvelle cartographie des zones inondables.  

Nos villes et municipalités ont été endiguées à la fin des années 70 pour permettre aux gens de s’y s’installer avec une tranquillité d’esprit, et ce, par le gouvernement provincial et fédéral. Les zones inondables de l’époque ont alors été effacées des cartographies, grâce aux nouvelles infrastructures de protection. Nos villes et municipalités, qui étaient reconnues par tous comme un lieu de villégiature paradisiaque, sont devenues pour les citoyens venus s’y installer le plus grand investissement d'une vie, soit l’achat d’une demeure. Les territoires étaient jugés et décrits par tous les paliers gouvernementaux comme étant protégés, sécuritaires et abolis de toute zone inondable.

Mais voilà que cette année, nos élus provinciaux décident de revoir cette cartographie d’identification des zones à risque d’inondation. Qui plus est, le tout est effectué de manière cavalière, sans processus de consultation et d’évaluation des impacts que cela pourrait créer.

Il semble facile de braquer la faute vers les citoyens ou les élus municipaux, avec des déclarations telles que « vous le saviez, il y a un prix à payer pour s’établir aux abords d’un cours d’eau ». Tout a été mentionné par l’opinion publique et chaque citoyen résidant dans l’un de ces secteurs en est conscient. Mais il ne faut pas négliger que les constructions érigées dans nos villes ou municipalités étaient considérées comme non inondables. Chacun d’entre nous possède un certificat de localisation soumis aux instances administratives municipales, approuvé par des normes gouvernementales jugées véridiques. Maintenant, des experts de la Communauté métropolitaine de Montréal, mandatés par le gouvernement provincial, en sont à rectifier lesdites incohérences, modifiant ces zones jugées non inondables et sécuritaires durant plus de quarante ans.

Dans cette première ébauche, plus de 10 000 citoyens de notre MRC ayant fait confiance à nos dirigeants retrouveraient leur investissement dévalué de façon outrageante. Les primes d’assurances octroyées à des prix exorbitants, l’incapacité de revente immobilière ainsi que la perte des droits fondamentaux afin de modifier ses propres biens sont quelques-unes des conséquences possibles et inacceptables d’une telle démarche.

À cet égard, l’ensemble des maires et mairesses de la MRC de Deux-Montagnes, a émis une résolution afin de demander à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), ainsi qu’au gouvernement du Québec, de clarifier leurs intentions en lien avec les zones à risque d’inondation. Cette résolution a été transmise à la CMM ainsi qu’aux différents ministres impliqués.

La résolution de la MRC de Deux-Montagnes demande, entre autres, aux instances gouvernementales, de se pencher sur les enjeux suivants :

  • Adopter une nouvelle politique sur la gestion des risques dans les zones inondables visant à accompagner toute refonte de la cartographie de ces zones, afin de ne pas entraver la valeur du patrimoine immobilier et les possibilités de mise en valeur.
  • Autoriser et financer la mise à niveau des mesures de protection adéquates et pérennes au plus tard à l’automne 2019. La digue végétale à l’est de notre Municipalité fait partie de cette demande de prise d’action rapide, afin d’en faire une infrastructure totalement sécuritaire.
  • Que les municipalités et la MRC de Deux-Montagnes soient consultées avant l’adoption de toutes nouvelles dispositions législatives et réglementaires.

La MRC de Deux-Montagnes se tient unanimement face à ces enjeux. Soyez assurés que nous suivrons le dossier de très près et que nous ne laisserons pas les choses se dérouler sans se prononcer haut et fort sur les éléments qui pourraient avoir un impact pour notre Municipalité.

Si vous désirez consulter la résolution dans son ensemble, cliquez sur le lien ci-dessous :

Résolution 2019-143

En vous remerciant de votre confiance et de votre soutien,

 

Sonia Fontaine,
Mairesse de Pointe-Calumet

- 30 -

Source :

Municipalité de Pointe-Calumet
300, avenue Basile-Routhier
Pointe-Calumet, Qc J0N 1G2

Téléphone : 450 473-5930
Fax : 450 473-6571
info@pointe-calumet.ca