Nouvelles

Nouvelles

Mise à jour: Situation d'eau colorée

Publiée le 5 novembre 2021

Depuis quelques jours, les municipalités de Saint-Joseph-du-Lac et de Pointe-Calumet sont aux prises avec des épisodes d’eau colorée, et ce, malgré la mise en service du système de traitement du manganèse dans l’eau potable.

 

La mise en service du système de traitement du manganèse a été effectuée il y a 6 semaines. Aujourd’hui, 98 % du manganèse est filtré avant d’atteindre le réseau.

 

Ce qui cause la situation actuelle, c’est le manganèse déjà présent dans les conduites et qui y est accumulé depuis longtemps. En effet, il y a quelques semaines, des opérations de rinçage du réseau d’aqueduc ont débuté, pour être ensuite interrompues en raison de divers obstacles et de problématiques de pression liée à la nouvelle infrastructure, en période de rodage.

 

Les fluctuations sur le réseau soulèvent le manganèse déjà présent dans les conduites du réseau, ce qui cause des épisodes d’eau brune.

 

La prochaine étape est d’effectuer, à court terme, un rinçage complet du réseau d’aqueduc, ce qui causera INÉVITABLEMENT d’autre eau colorée. C’est un mal nécessaire si on veut passer à l’étape suivante. Des communications sur ces rinçages seront effectuées par le biais des canaux officiels des municipalités concernées.

 

Les municipalités de Pointe-Calumet et de Saint-Joseph-du-Lac, l’équipe de GBI, l’entrepreneur responsable des travaux, tous sont à pied d’œuvre sur le terrain afin de diminuer le plus possible les effets directs chez les citoyens.

Résultats de l'élection municipale 2021

Publiée le 7 novembre 2021

C'est aujourd'hui que se déroulait les élections municipales à travers le Québec. La Municipalité de Pointe-Calumet n'y a pas fait exception. Plus de 2023 résidents se sont présentés aux urnes afin de faire valoir leur droit de vote, sur un total de 4797 électrices / électeurs inscrits.

C'est Mme Sonia Fontaine qui aura remporté les élections au poste de la mairie.

RÉSULTATS:

Poste de maire

✅ Sonia Fontaine (1150 votes) - Équipe Sonia Fontaine - ÉLU-
Michel Grimard (835 votes)

District 1:

✅ Serge Bédard (219 votes) - Équipe Sonia Fontaine - ÉLU -
Louise Lajeunesse (135 votes)

District 2:

✅ Richard Handfield (202 votes) - Équipe Michel Grimard - ÉLU -
Erick Yim (125 votes)

District 3:

✅ Samuel Champagne (171 votes) - Équipe Sonia Fontaine - ÉLU -
Robert Kennedy (105 votes)

District 4:

✅ Patrick Beauchamp (208 votes) - Équipe Sonia Fontaine - ÉLU -
Chantal Lamy (163 votes)

District 5:

✅ Barbara Legault (160 votes) - Équipe Sonia Fontaine - ÉLU -
Eric Gagnon (151 votes)

District 6:

✅ Chantal Chartrand (218 votes) - Équipe Sonia Fontaine - ÉLU -
Eric Fleurent (126 votes)

Nombre d'électrices et électeurs inscrits: 4797
Nombre d'électrices et électeurs ayant votés: 2023
Taux de participation: 42.19%

Levée de l'avis d'ébullition en vigueur

Publiée le 31 octobre 2021

Veuillez prendre note que l'avis d'ébullition de l'eau émise le 26 octobre dernier est maintenant levé. Les analyses démontrent que l'eau est sans danger pour la consommation. Il n'est donc plus nécessaire de faire bouillir votre eau avant de la consommer.

 

Nous vous remercions de votre compréhension.

Avis d'ébullition sur l'ensemble du territoire

Publiée le 26 octobre 2021

Un avis d'ébullition est émis sur l'ensemble du territoire desservi par le réseau d'aqueduc, en raison d'une panne majeure étant survenue à la station d'eau potable de Saint-Joseph-du-Lac. Il est donc demandé de faire bouillir l'eau au moins une minute à gros bouillons avant de la consommer. Vous serez avisé de la levée de l'avis d'ébullition par le biais d'un second appel automatisé. Nous sommes désolés des inconvénients que cette situation peut engendrer.

Pour vous inscrire à la liste d'appels automatisés d'urgence ????
https://www.pointe-calumet.ca/.../systeme-dappels.../

Merci de votre compréhension.

Bris du réseau d'aqueduc et fuite d'eau sur le Boulevard Proulx

Publiée le 25 octobre 2021

Épisode d'eau colorée 

Un bris d'équipement à l'entrée du réseau est la cause principale de l'épisode d'eau colorée subit par certains résidents de la Municipalité lors des derniers jours. Ce bris a occasionné une plus grande pression qu'à la normale, ce qui aura fait décoller plusieurs particules de minéraux des parois du réseau.
De plus, une fuite du réseau d'aqueduc majeure est en cours sur le Boulevard Proulx, entre la 58e et la 59e Avenue. Il n'y a pas d'avis d'ébullition à moins d'un avis contraire. Des accroche-portes seront distribués aux résidences concernées.
**AJOUT: Il y aura une coupure d'eau afin de faire la réparation de la fuite sur le réseau à ces endroits**
- Sur le Boulevard Proulx entre la 52e Avenue et la 60e Avenue.
- Sur la 58e Avenue entre le Boulevard Proulx et la 51e Rue
Nous faisons tout en notre possible pour que les deux bris soient réparés rapidement afin que tout entre dans l'ordre sous peu.
Nous sommes désolés des inconvénients que cela aura pu occasionner à tous les citoyens.
Pour plus d'informations, n'hésitez pas à communiquer avec nous.
450-473-5930
info@pointe-calumet.ca

Mise à jour - Infrastructure manganèse -

Publiée le 15 octobre 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

 

SAINT-JOSEPH-DU-LAC ET POINTE-CALUMET

Mise à jour relative à la mise en route de l’infrastructure de traitement du manganèse

 

Saint-Joseph-du-Lac, le 15 octobre 2021 – La mise en service de l’infrastructure de traitement du manganèse à la station d’eau potable desservant les quelque 13 000 résidents de Saint-Joseph-du-Lac et de Pointe-Calumet a débuté à la fin du mois d’août dernier. L’échéancier de l’entrepreneur prévoyait une mise en service s’échelonnant sur 4 à 6 semaines avant d’en arriver au fonctionnement optimal de l’infrastructure.

La période de mise en service de 4 à 6 semaines s’avère toutefois plus longue qu’anticipée. En effet, ce système à technologie biologique dépend de l’implantation d’une colonie bactérienne à l’intérieur d’immenses filtres dans lesquels est envoyée l’eau des puits. Ces bactéries se nourrissent du manganèse, l’élément responsable de la coloration de l’eau. Elles servent donc ultimement à diminuer le taux de manganèse présent dans l’eau du réseau, et, par le fait même, les épisodes d’eau colorée dans les deux municipalités. Cependant, cette colonie bactérienne s’installe moins rapidement que prévu, retardant le moment où les citoyens ressentiront les pleins bénéfices du système au quotidien.

Une fois celle-ci fermement implantée, les municipalités procéderont, tel qu’annoncé à la fin-août, au rinçage complet du réseau d’aqueduc. Cette opération entraînera inévitablement des épisodes d’eau colorée.

Les citoyens seront avisés de la tenue de l’opération de rinçage dans les jours la précédant, par le biais des canaux de communication des municipalités et d’un appel automatisé. Rappelons qu’il est inutile de faire bouillir l’eau contenant du manganèse et que celle-ci demeure potable.

- 30 -

Renseignements : 

 

Marie-Michelle Crevier

Responsable des communications – Saint-Joseph-du-Lac

450 623-1072 poste 233

mmcrevier@sjdl.qc.ca

 

Municipalité de Pointe-Calumet

450 473-5930

 

COLLECTE DES REBUTS ENCOMBRANTS REPORTÉE

Publiée le 5 octobre 2021

Nous vous informons que la collecte des rebuts encombrants qui devait avoir lieu jeudi le 7 octobre prochain est reportée au VENDREDI 8 OCTOBRE 2021.

** PROCHAINE COLLECTE DES REBUTS ENCOMBRANTS VENDREDI LE 8 OCTOBRE 2021 **

Votre biliothèque municipale change de nom!

Publiée le 29 septembre 2021

Bibliothèque Claude-Jasmin de Pointe-Calumet

 

La Municipalité de Pointe-Calumet tenait à rendre hommage à Monsieur Claude Jasmin, grand auteur et artiste aux multiples talents, qui a passé plusieurs de ses étés à Pointe-Calumet et qui a fait référence à notre ville dans plusieurs de ses œuvres. 

 

AfficheBibliotheque29Septembre21

Communiqué de Mme. Sonia Fontaine, maire de Pointe-Calumet

Publiée le 16 septembre 2021

 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE 
 
Pointe-Calumet, le 16 septembre 2021
 
La présente a pour but d’assurer une communication transparente auprès des citoyens (es) de Pointe-Calumet à l’égard de l’évolution des travaux liés à l’endiguement de notre territoire et, plus particulièrement, en ce qui concerne les travaux prévus pour le secteur compris entre la 25e et la 32e avenue. Nous souhaitons ainsi mettre fin à toute forme d’interprétation et/ou à des informations erronées présentement en circulation.
 
Comme vous le savez certainement, les inondations printanières de 2017 et 2019 ont grandement affecté notre territoire. Dans l’attente d’un nouveau cadre normatif pour une gestion plus efficace des zones inondables, le gouvernement québécois a adopté le décret 1260-2019 qui vise à instaurer une zone d’intervention spéciale en imposant des dispositions particulières pour Pointe-Calumet. En parallèle, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a adopté un règlement de contrôle intérimaire dont les principaux objectifs sont d’intégrer le principe de digue invisible et de gérer les zones inondables de façon temporaire, et ce, par la cote des plus hautes eaux connues. Or, le territoire de Pointe-Calumet est particulier puisque les cotes géodésiques de la vaste majorité des terrains se situent sous le niveau des plus hautes eaux connues introduites par la CMM.
 
Confrontée à cette situation et suivant les recommandations des différentes instances compétentes en la matière, la Municipalité de Pointe-Calumet a entamé les travaux requis pour sécuriser son territoire face aux éventuelles crues printanières. Nous vous proposons une chronologie détaillée des travaux liés à l’endiguement ainsi qu’un suivi des travaux à effectuer.
 
Chronologie et suivi des travaux
- À l’automne 2019, une présentation préliminaire des plans projetés pour le rehaussement des ouvrages de protection existants, et pour un nouvel endiguement de la 25e à la 32e avenue, a été dévoilée.
 
- Dès lors, la volonté politique et administrative entourant l’ajout d’un ouvrage de protection entre la 25e et la 32e avenue était de passer en bordure du lac des Deux-Montagnes. En effet, du point de vue de la Municipalité, ce choix comportait de nombreux avantages puisqu’il était moins invasif et beaucoup plus accommodant pour les citoyens touchés par ce nouvel ouvrage de protection.
 
- Les travaux d’endiguement, passant dans le littoral, ont été́ approuvés en urgence sans demande d’autorisation de soustraction demandant une étude d’impact pour la portion comprise entre la 13e et la 18e avenue, étant donné que ce segment avait été́ fragilisé au cours des inondations de 2019.
- En contrepartie, en ce qui concerne la portion comprise entre la 25e et la 32e avenue, la demande de soustraction nous a été refusée par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Devant ce refus, plusieurs rencontres téléphoniques ont été effectuées avec les différents ministères afin d’obtenir ladite soustraction pourtant jugée nécessaire par la Municipalité. Une rencontre avait d’ailleurs été organisée par le Conseil municipal dans le but de présenter ce projet à divers représentants gouvernementaux. Certains se sont présentés sur les lieux des futurs travaux afin de discuter de cette dérogation, et ce, tant au fédéral qu’au niveau provincial. Notre tentative s’est encore une fois soldée par un refus de soustraction.
 
- Nous avons été avisés par les différents paliers gouvernementaux que la seule façon de passer la digue dans le littoral était de produire une étude d’impact. La production d’une telle étude est très onéreuse (environ 100 000 dollars) et celle-ci doit être présentée au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Une telle étude demande à elle seule un délai de 3 à 9 ans avant son acceptation ou son refus, sans aucune certitude que le projet de construire dans le littoral serait approuvé, ce qui invaliderait les subventions octroyées afin de terminer ces travaux et laisserait le fardeau financier à 100% aux citoyens de la Municipalité.
Travaux effectués depuis l’automne 2019
- Réfection de la digue végétale existante comprise entre la 13e et la 18e avenue ;
- Rehaussement et solidification de la digue de béton de la 32e avenue jusqu’au parc national d’Oka ;
- Construction d’un nouvel ouvrage de protection contre les inondations par la Municipalité de Saint-Joseph-du-Lac qui vise à protéger la limite nord de notre territoire ;
- Construction partielle d’un ouvrage de protection contre les inondations par le gouvernement québécois dans la partie ouest du territoire. Le gouvernement prévoit finaliser cette digue avant la crue printanière de 2022.
 
Afin d’assurer la réalisation des travaux précédemment énumérés, nous avons obtenu des subventions qui ont été octroyées par les deux paliers gouvernementaux (provincial et fédéral).
Clarification relative aux expropriations
Le plan initial des travaux d’endiguement soumis par la Municipalité en automne 2019, à la suite des crues printanières, n’exigeait aucune expropriation, car la digue devait être construite dans le littoral. Comme mentionné précédemment, ce plan a toutefois été refusé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. En conséquence, nous avons dû y avoir recours.
Bilan des expropriations :
- 1 expropriation complète (résidence saisonnière) ;
- 2 terrains vacants expropriés (non constructibles) ;
- 4 expropriations de servitude (partie de terrain). À noter que les terrains dont la servitude sera expropriée seront remis en état.
 
Depuis 2019, vous aurez remarqué que la Municipalité doit composer avec une nouvelle réalité territoriale, soit la présence de zones inondables généralisées sur son territoire. Cette nouvelle désignation a et entraînera des conséquences directes et réelles pour chacun des propriétaires tant au niveau des nouvelles constructions, des frais d’assurances, de l’octroi de prêts hypothécaires et, à long terme, des valeurs foncières qui seront considérablement diminuées. Pour éviter ces situations problématiques, la Municipalité s’engage à consolider la partie est du territoire (secteur 13e Avenue). Ce faisant, la Municipalité s’assurerait que les potentiels de développement et le parc immobilier existant ne soient pas compromis par la non-protection de l’entièreté du territoire.
 
En définitive, nous espérons que ce communiqué vous aura informé et conscientisé sur les enjeux actuels qui ont et auront un impact sur l’ensemble des citoyens de la Municipalité de Pointe-Calumet. Nous sommes sincèrement désolés et conscients des inconvénients que ces travaux ont pu engendrer. Sachez qu’il est de notre priorité et volonté d’accomplir ces travaux dans les meilleurs délais afin de sécuriser tout le territoire de la Municipalité, et ce, à court, moyen et long terme.
Cordialement,
 
Sonia Fontaine
Maire de la Municipalité de Pointe-Calumet

Suivi des travaux à l'intersection de la Baie /de la Chapelle

Publiée le 14 septembre 2021

Bonne nouvelle! Comme vous l'aurez constaté, les travaux avancent à un rythme extrêmement encourageant depuis l'arrivée des nouveaux sous-traitants experts en pavage (Pavage Boisbriand) afin de mettre un terme au chantier situé aux angles de la Montée de la Baie et du Boulevard de la Chapelle. L'intersection devrait enfin être ouverte dans toutes les directions d'ici quelques jours.

 

Afin de mettre un terme à la désinformation à ce sujet, nous désirons répondre publiquement aux questions les plus fréquemment posées. D'entrée de jeu, il est important de noter que la sécurisation de cette intersection était un dossier déjà prévu au budget. La Municipalité de Pointe-Calumet n'a donc aucune dette associée à ce projet. Ce dernier n'affectera en aucun cas votre compte de taxes municipales.

Question #1: Est-ce que ces travaux étaient nécessaires?

Réponse: Pour le conseil municipal, il était primordial de sécuriser cette intersection pour le bien-être des résidents.  De nombreux incidents, heureusement sans conséquence fatale, y sont survenus dans les dernières années. La dangerosité de l'emplacement des abris d'autobus était un problème majeur, surtout en période hivernale. En regardant vers l'avenir, les importantes accumulations d'eau à cet endroit auraient assurément entraîné des frais dont la Municipalité aurait été imputable à 100%. Heureusement, en utilisant ces subventions, les dépenses seront amoindries. Il était impératif d’améliorer cet emplacement, hautement utilisé par les jeunes enfants du camp de jour et de l’école des Primevères. Cette décision a également été prise dans un souci d'embellissement du secteur.

 

Question #2: Est-ce que la Municipalité devra payer une surcharge quant aux problèmes rencontrés durant les travaux?

Réponse: Non. Le montant budgété n'a pas été atteint. Aucun dépassement de coût n'est envisagé.

 

Tel que mentionné, nous utilisons une subvention du ministère des Transports du Québec dans le cadre du programme d'aide financière du fond de la sécurité routière ainsi qu'une subvention reçue de la MRC de Deux-Montagnes. Le pourcentage de la facture couvert par ces subventions atteint les 50%. Faisant une pierre deux coups, ces montants accordés auront permis de sauver d'importantes sommes aux contribuables puisqu’une problématique au réseau d'aqueduc a été décelée et réparée. Le problème d'accumulation d'eau sera quant à lui enfin chose du passé.

 

Fait important: Si les subventions n'avaient pas été utilisées, la facture totale d'un tel chantier, sans l'ajout de mobiliers et d'un aménagement paysager qui rehaussera l'aspect visuel et pratique de la Municipalité, coûterait aujourd'hui aux contribuables plus du double que ce qui aura été payé dans le cadre de ce projet.

 

Il est évident que nous aurions désiré que la totalité du chantier se termine dans les délais convenus. La chronologie intégrale des événements est disponible dans l’une de nos dernières publications. Nous sommes cependant convaincus que les citoyens méritent ce type de projet phare qui augmentera assurément la valeur de notre territoire.